Renaître de ses cendres…

9934804-figure-oiseau-phenix-noir-sur-un-arriere-plan-multicolore-concept-de-la-renaissanceTel le phénix moyen, aujourd’hui, je revis ! Et oui, bichon, à moins que tu nous arrives d’un igloo du fin fond de l’Antarctique et que tu ne captais pas la Wifi, tu n’es pas sans ignorer que la semaine qui vient de s’achever à été particulièrement éprouvante nerveusement.

Alors ce matin, je me suis levée avec l’envie que cela soit terminé. Un peu à tâtons, encore un peu groggy, j’allume la télé. En priant très fort, pour qu’il n’y ai pas eu de nouveaux drames…

Je mets BFM TV et je me rends compte que la France se rouvre sur le monde. On reparle des actualités internationales. Pas d’autres drames. Tout va bien (Bon à part les quelques 2000 massacrés par Boko Haram ! Mais notre sécurité et notre liberté n’étant pas menacées sur ce coup-là à quoi bon en parler, hein ?!!!)

Je me sers un café, toujours devant BFM, et là j’étouffe. Trop d’infos tuent l’info. Beaucoup de mes copines blogueuses l’ont dit et c’est vrai. Prendre du recul, s’éloigner de la télé : FAIRE UNE PAUSE !

Alors je reprends mes habitudes, comme avant. Mais c’était comment avant ? J’ai l’impression que ça fait une éternité. C’est fou ça. Tout à comme été mis en pause. Le temps s’égrainait, minute après minute, comme en apesanteur. Nous étions suspendus, en apnée, sur les événements.   Et là il faut reprendre. Mais reprendre quoi ? Sa vie ? L’espoir ? Le régime ? C’est encore confus. Un peu dans la « honte » de parler de choses futiles mais dans le sentiment qu’il est nécessaire d’aller de l’avant.

Alors on se ressaisit et on relève la tête. Déjà parce que sinon ça me fait un double menton et puis aussi parce qu’il le faut. Comme je l’ai dit sur mon Instagram, le jour se lève sur un nouveau monde. Alors on reprend les bonnes choses d’avant, on jette tout ce qui était pas beau-vilain, et keep smiling 🙂

Mais il y a quand même un avant et un après ! Avant, je n’avais pas peur de parler de tout, de m’exprimer librement. Un peu insouciante, certainement, j’avançais mes pensées et pouvait les étaler aux yeux de tous.

Mais maintenant… j’ai peur. Peur de dire ce que je pense réellement. Peur du lynchage systématique de ceux qui exprime une pensée à contre-courant. On se bat pour la liberté d’expression alors que nous sommes loin d’être libre. Il faudra à un moment ouvrir les yeux, mes amis.

Lorsque tu prenais le temps de faire un tour sur le net, la liberté d’expression n’a jamais été autant bafouée, piétinée que cette semaine. Entre ceux qui s’insultaient, ceux qui se faisaient insulter pour les « JesuisCharlie » ou à l’inverse les « Jenesuispascharlie ». On se croit libre mais ce n’est qu’un écran de fumée. Celui qui exprime une pensée qui ne va pas dans le sens de « la masse » sera cloué au poteau !

Bref, la France était dehors, rassemblée. Et c’était beau. C’était grand. J’en avais des frissons. Mais en toute honnêteté bichon, combien de temps penses-tu que ça va durer cette « unité » ??

Je prie ardemment pour qu’il y ai un « après » paisible. Ou chacun vit sa vie comme il l’entend. « La liberté des uns s’arrête où commence celle des autres« . Car oui, le respect de l’autre doit être, je crois, le ciment de la vie et de la liberté.

Enfin, la vie reprends ces droits et nous, nous avons la chance de pouvoir respirer, rire, chanter, danser. Alors bichon, ne perds pas ton temps à t’occuper de ce que dit « l’autre » mais avance et vis ta vie en te respectant d’abord toi-même. Et tu verras qu’il y a de belle chose malgré tout 🙂

A bientôt

Raphie

Publicités

Dis, tu me laisses un petit mot tout mignon ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s