Mon invitée du jour : Ophélie

Mon invitée Ophélie

Ami bichon, Amie bichonne,

J’ai l’immense honneur d’accueillir la grande, la merveilleuse, que dis-je, la splendide Ophélie. Cette jeune femme n’a pas sa langue dans sa poche (heureusement tu me diras car ça n’a rien à faire dans une poche… ou alors dans un mouchoir à la rigueur… mais bon passons ^^). Tout ça pour dire que c’est un esprit libre, un brin frondeur, que je suis ravie d’accueillir sur ma modeste page.

Je te laisse donc découvrir l’article qu’elle a bien voulu me faire et je te retrouve après 🙂


Non, je ne regrette rien (lol)

Pas question de vous faire déprimer en parlant de l’éventualité que vous ayez ratés votre vie ou je ne sais quoi d’autre. Je veux dire, nos vies sont ponctuées de réussites comme d’échecs, de fiertés comme de hontes ou encore de regrets. Plus ou moins importants. Des petits, des moyens ou des grands (vive la diversité!).

C’est bien connu, on se dit toujours « mais si j’avais fait ça… » « ou bien si j’avais dit ça » et si machin et si bidule.

Avec des « si », on referait le monde.

Voilà, j’ai casé le dicton que tout le monde connaît. Ça n’apporte rien au propos, je sais, mais j’aime bien écrire des choses un peu inutiles. BREF.

Il y a les regrets qui font mal, ceux-ci ne sont pas amusants c’est pourquoi je n’en parlerai pas. (J’ai pas été invitée pour vous faire pleurer. Quoi que… Et si  je faisais ça exprès pour que les lecteurs et lectrices de Raphie soient dégoûtés et ne remettent plus jamais les pieds son blog? (façon de parler, on marche pas sur un blog, c’est techniquement impossible). Quoi que non, je ne vois pas l’intérêt parce qu’ils vont aussi être dégoûtés de moi (forcément, c’est moi qui écrit) et ils ne vont pas me lire. Je ne gagne donc aucun abonné, donc aucun profit donc aucun intérêt.) C’était les parenthèses inutiles de l’alter-égo capitaliste d’Ophélie. Et tout de suite, une page de pub puis la suite de votre programme, l’Amour est dans le Prout.

Outre ces regrets pas franchement drôles, il y a tous les autres. Ceux pas trop graves qui sont même parfois marrants quand on y repense (en sachant que sur le coup ce n’était pas drôle… Bah oui, sinon, ce ne serait pas un regret).

Comme toujours, je vais prendre mon exemple vu que je vous connais pas (bah forcément). Mais c’est pas pour autant que vous ne m’intéressez pas, hein! Moi y a pas de problème, si vous voulez qu’on se rencontre pour boire un café toussa toussa ça me va parfaitement! Par contre c’est vous qui payez. Ah bah oui! On fait 50/50: Moi j’ai trouvé l’idée d’aller boire un café et vous vous payez. Ça me parait équitable, ça me plaît. (moi? non j’embobine personne, c’est tellement pas mon genre)

Mon exemple, disais-je plus haut:

Je regrette qu’une des seules fois où j’ai craché sur la tronche d’un prof (sens figuré, CALME, je ne ferais jamais ça!), celui-ci se trouvait quelques mètres devant moi… Et il a entendu… J’ai eu droit à une petite pique indirecte en cours, j’étais pas au mieux de ma forme je dois dire. Ça m’apprendra à critiquer, tiens!

Mais ce qui était énorme c’est le moment où je me suis rendue compte que c’était mon prof (je devrais plutôt dire « ma » prof, c’était une femme) était devant. Dans ma tête, il y a avait eu comme un ralenti. Quand elle a tourné la tête et là, un sentiment étrange m’a submergé. Ça se situait entre l’amusement, la tristesse, la honte et la peur.

J’ai lu dans le regard de la prof qu’elle voulait me faire ça:

giphy-2

Quand j’ai vu la manière dont elle me regardait, j’me suis sentie comme ça:

giphy2

Je pourrais lister des tas d’autres petits regrets du genre: j’aurai pas dû finir le pot de beurre de cacahuète en deux jours (true story, mon ventre me fait des petits clins d’œil depuis), j’aurai dû m’avancer dans mes révisions/exposés etc mais c’est pas ce qu’il y a de plus drôle à raconter. Quoi que le beurre de cacahuète, je suis même pas certaine de le regretter, c’est trop bon ❤

Et vous, un petit regret marrant à nous raconter? 🙂

Bisous

Ophélie


Alors mon bichon, des petits regrets croustillants à partager ? Allez fais pas ton timide !! Bon ok je commence mais après c’est ton tour hein ??!! Alors moi c’était à un repas chez les cousins de mon mari (les beaux-cousins ça se dit ? ^^), il y avait des amis italiens. Une des cousines avait un téléphone dans les mains et prenais des photos. Elle se tourne vers moi et commence à mitrailler. Croyant que c’était le sien, je commence à faire la con avec des grimaces et des poses improbables et pas très catholique. Cela dure environ 15 minutes jusqu’à ce qu’elle rende le téléphone à son véritable propriétaire, un des amis italiens, que j’avais rencontré 1 heure plus tôt. Je ne te racontes pas la tête lorsqu’il les a regardé (il a beaucoup ri et en à même posté sur facebook !)

et moi c’était à peu près ça, en rouge écarlate :

giphy

A toi maintenant !

Sinon je t’invite (pour ne pas dire t’ordonnes !) à aller faire un tour sur son excellent blog :

Ophé du quoditien

A demain pour un autre article invité un peu particulier 😉

Publicités

7 réflexions sur “Mon invitée du jour : Ophélie

Dis, tu me laisses un petit mot tout mignon ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s