Et si je rencontrais mon Moi du futur ?

21512341-fille-recherchant-de-nouveaux-modes-avec-origamiLorsque je me suis lancée dans ce projet commun, j’étais jeune et innocente ! Maintenant j’ai un mois de plus et j’ai compris que tout n’étais pas simple dans la vie ! ^^ A l’origine ce projet rassemblait beaucoup de blogueurs BD, forcément il a fallu qu’il y en ai une qui gueule : MOI ! Non mais c’est vrai, j’adore participer à ce genre de truc ! Mais mon niveau de dessin se limitant à un trait vertical pour le corps, un rond pour la tête, un trait horizontal pour les bras (bon je travaille la dessus, je suis en plein apprentissage ! Mais quand même quoi !!!!), ça partait pas super ! Bref, en fait c’était ouvert à tout le monde et j’ai donc grommeler pour rien ! Soit.

Et puis il y a eu le drame : le thème ! « Et si vous rencontriez votre vous du futur » ! Ok, alors on va doucement poser ce bout de moquette et arrêter de la fumer, on s’assoit gentiment et on discute ! Etant fan d’Histoire, j’ai souvent rêvé à mon Moi du passé ; mais à celui du futur ? Vaste question !  Et puis quel futur ? Demain ? Dans 10 ans ? Dans 100 ans ? Dans 1000 ans ? Ahah oui parce ça change tout ! Les jours passaient, aucun début de commencement d’idée ! L’angoisse !

Je prends une douche (tout le monde sait que l’inspiration vient en se lavant !^^) : Rien ! Je médite : Rien ! Je vais dormir en espérant qu’un songe vienne m’inspirer : Rien ! Et puis un  jour……………………

………………………Je suis allée visiter une exposition sur les avancées technologiques depuis le XIXème siècle (passionnant me diras-tu ! Et bien oui figure toi !). On y apprenait des tas de trucs sur les progrès de la science, de la médecine, la conquête de l’espace, etc . C’est fou de penser qu’il y a 60 ans à peine, il n’y avait pas toutes ces choses qui font partie de notre monde actuel de manière si naturelle tel que les frigos, internet, les smartphones… Si l’on avait demandé à nos parents en 1950 comment ils imaginaient leur futur, jamais ils n’auraient pensé à tout ça ! Alors si en 60 ans il y a eu tous ces changements, imagine dans 1000 ans ! Les avancées technologiques ont été plus importantes ces 50 dernières années qu’en un millénaire ! Alors pose-toi la question deux secondes : si ça continue à la même vitesse ces 1000 prochaines années, comme sera notre futur ?

J’en étais là de mes réflexions lorsque j’ai remarqué que le groupe de visiteurs, qui me précédait, m’avait un peu distancé. Je notais dans un coin de la pièce une sorte de petit carré de cuir. J’en déduisis qu’il s’agissait d’un petit fauteuil et en profitais pour faire une pause bienfaitrice. Je m’assis avec prudence sur l’objet qui ne bougea pas d’un poil. Un étrange vertige me parcouru à l’instant où je m’assis complètement, tout se figea autour de moi. Incapable de faire le moindre mouvement, je ne comprenais pas ce qu’il se passait. Ma vision se brouilla jusqu’à un black-out total. Je me suis sentie comme aspirée par ce que je prenais initialement pour un fauteuil… mais qui manifestement n’en étais pas un ! Et puis tout se mit à tourner comme dans une centrifugeuse ! Je flottais dans une sorte d’espace intemporel.

Après un temps indéterminé, je fus propulsé sans ménagement, hors de cette sorte de capsule. J’étais dans un endroit inconnu qui ne ressemblait en rien à la salle de l’expo que je visitais un peu plus tôt ! Qu’est-ce qui s’était passé bon dieu ? Où étais-je ? J’observais un peu le paysage alentours afin de me repérer. Une espèce d’asphalte chelou recouvrait ce qui semblait être une route. Au bout, j’aperçus une sorte de ville mais ça ne ressemblait en rien à ce que je connaissais. Soudain une ombre terrifiante passa au-dessus de moi à vive allure et s’arrêta un peu plus loin. Sans un bruit, l’engin motorisé se posa et deux humains en sortirent. Ils avaient l’air « normaux » mais bon dieu pourquoi est-ce que je flippais autant ?  Il y a avais un homme et une femme.

Je cherchais désespérément un endroit où me cacher mais il n’y avait rien, pas un buisson, pas un arbre derrière lequel me dissimuler. Le désert était le seul élément environnant, l’air était lourd, j’étais moite et terrifiée. Mon instinct de survie me criait de fuir à toute jambe mais un sentiment indéterminé m’attirait vers cette femme qui s’approchait dangereusement. Le premier réflexe qui me vint fut de lever les mains en l’air en signe de paix. La femme n’était plus qu’à quelques mètres de moi, je pouvais voir les traits de son visage avec précision maintenant. Pourquoi ai-je une impression de déjà-vu ? C’est troublant. Elle était maintenant tout près et s’adressa à moi en anglais :

« Bonjour, qui est-tu ? Je ne t’ai jamais vu par ici. Tu es perdue ? Il ne faut pas rester seul sur cette route à la tombée de la nuit. Viens avec nous, je vais te conduire en ville ».

Incapable de prononcer le moindre mot, j’étais tétanisé. Pourquoi parlait-elle anglais ? Pourquoi avais-je l’impression d’être dans une mauvaise production hollywoodienne ? Elle parlait calmement mais aucune expression ne transparaissait sur son visage comme si elle en était dépourvue. Mais quelque chose me poussait à lui faire confiance. Ma tête allait exploser tant j’avais de questions, je décidai donc de la suivre afin de comprendre un peu ce qu’il se passait. Nous montâmes dans leur engin. Ça ne ressemblait à rien de connu : une bulle à moitié transparente avec un guidon, comme dans les vaisseaux spatiaux, pour volant. Lorsque l’homme fit décoller ce machin, j’ai cru que mon cœur s’arrêtait. Le voyage dura 5 minutes à peine avant d’arriver aux abords de la ville. Une cité entièrement construite sur l’eau ! Des buildings de verres et des engins comme celui dans lequel je me trouvais volaient partout. Pas de panneaux de signalisation, ni de feux rouges, pas de magasins : que des buildings ! L’engin se stoppa, nous sortîmes dans la rue. Les passants me regardaient mais leurs regards étaient vides ! Je ne ressentais aucune émotion en eux, aucune peur. Rien ! La femme me fit signe de la suivre. Nous rentrâmes dans un des buildings, immense. Très épuré, blanc immaculé. Nous prîmes l’ascenseur qui montait rapidement. En sortant, elle me fit signe de la suivre dans ce qui devait être son appartement. Très épuré lui aussi. Pas beaucoup de meubles, tout était blanc, très lumineux. Ce qui me frappa de primes abords, ce fut l’écran gigantesque le long d’un des murs et la cuisine (enfin ce qui ressemblait à ça), pas de gazinière, ni de four, ni de hotte, pas de robinets. Juste une sorte de grand plan  de travail. La dame me dit de m’asseoir en m’indiquant un fauteuil tout rond, d’un style très futuriste. Ikea ? Non je pencherais pour Alinéa et la nouvelle collection ! Bref, j’obtempère.

« Alors vas-tu me dire qui tu es ? »

« Euh yes ! Je m’appelle Raphaëlle. Je viens de Paris. Pardon mais où on est la ? Et vous êtes qui ? »

« Paris ? C’est où ça ? »

 » Bah en France ! »

« Quoi ??!! Mais ça fais bien longtemps que la France n’existe plus ! »

-« Comment ????????????????????? Mais ce n’est pas possible ! Non si c’est une blague ce n’est pas drôle, hein ! »

« Non, après la 3ème guerre mondiale de 2025, les Etats-Unis ont fait exploser leurs bombes atomiques anéantissant une grande partie de la population. Suite à la fonte des glaciers des Pôles Nord et Sud, les continents se sont modifiés. Il y a eu de nombreux tremblements de terre. Les peuples survivants se sont rassemblés et ont construit ces villes sur l’eau car la terre est inutilisable. Mais tout le monde sait ça, voyons ! »

« Attendez une seconde : la guerre de 2025 ?? Mais on est à quelle époque la ?????? »

« On est en 3015, pourquoi ? »

 Mon coeur s’arrêta net ! Je devais rêver ! J’avais fait un bond de mille ans ! Non mais comment était-ce possible ? Au bord de l’évanouissement, mon regard croisa celui de la femme. Un détail m’interpella soudain, me ramenant à la réalité ! Elle portait un pendentif autour du cou. Un collier que je connaissais très bien. Je lui demandais depuis quand elle possédait cet objet.

 » Je l’ai depuis toujours. Ma mère me l’a transmis à ma naissance. C’est un signe de notre famille depuis des générations. Pourquoi ? »

Je m’approchais en silence, les larmes aux yeux. J’ouvris mon blouson et sorti un pendentif en tout point identique. Tout devenait limpide. Ce sentiment de déjà-vu, cette sensation de confiance : Je me trouvais en présence de mon Moi du futur. Nous comprîmes en même temps ce qu’il était en train de se passer.

Elle me raconta toute l’histoire : Qu’elle s’appelle Mia-230 ; comment la guerre de 2025 éclata, comment les Etats-Unis mirent fin de façon radicale à tout ça, ce qui eu de terribles conséquences pour l’environnement. Les Pôles fondirent, il y eu beaucoup de tremblement de terres : Les trois-quart de la planètes furent décimés. Les survivants étaient tous de nationalités différentes, c’est pourquoi l’anglais fut décidé comme langue officielle.  Des villes furent reconstruites et le cours des choses à repris. Des nouveautés sont apparues. De nouvelles bactéries, de nouveaux scientifiques. Les maladies n’existaient plus car les corps avaient mutés avec les radiations. L’eau potable n’existait plus. Ils prenaient des pilule (elle m’en mis une dans la main pour me montrer ) et de la nourriture moléculaire. Le corps s’était modifié, plus d’émotions, plus de peur. Une sorte de super-humains !

C’était trop pour moi ! Je m’évanouis sur le champ. Un noir complet !


-« Madame ! Oh madame ! Est-ce que vous m’entendez ? »

J’ouvris les yeux. Un adorable pompier était penché au dessus de moi. Il m’aida à m’assoir et je vis la salle de l’exposition autour de moi. Il m’expliqua qu’un visiteurs m’a vu m’assoir et à cet instant précis je suis tombé dans les pommes. Ils ont cru me perdre un instant mais fort heureusement je suis revenu parmi les vivants. Mais que j’avais certainement un problème car j’avais la main bloquée, certainement paralysée. Un AVC donc ? J’avais rêvé ? Je ne sais pas mais dans le doute, je posais une dernière question au pompier :

-« Monsieur, quelle date sommes-nous ? »

– « le 2 Avril 2015. »

Ouf ! J’étais de retour chez moi. Je regardais ma main crispée, réussis à l’ouvrir et vis une pilule bleue intacte. J’ai souris….

The End 😉

Ce texte fait partie d’un projet inter-blogueurs 🙂 Ci-dessous tu retrouvera tout les liens des blogs qui participent 😉 Bonne lecture.

– La Belle Bleue : www.ohlabellebleue.fr
– Rosenblum : https://www.facebook.com/rosenblumpanda?__nodl
– Le blog de Quentin Lefebvre : http://www.quentinlefebvre.fr/
– Monsieur le Psy : http://monsieurlepsy.WordPress.com
– imaygine : http://www.imaygine.com/
– A frog’s life : http://www.afrogslife.net/
– Dank : http://geeketgosses.blogspot.fr
– Calomiel : http://calomiel.wordpress.com
– Trentenaire et geek : http://sam-et-les-autres.over-blog.fr/
– Mikachu : http://mykah.canalblog.com/
– Louleloup : http://louleloupcm.tumblr.com
– L’atelier d’AngelMJ : http://atelierangelmj.com
– AD_e : http://adedessine.blogspot.be/
– Sériba : http://leblog.seriba.fr/
– Elanor : http://folaventure.canalblog.com/

– Mlle Nini : http://www.mlle-nini-illustratrice.fr/

Publicités

11 réflexions sur “Et si je rencontrais mon Moi du futur ?

      • AD_e dit :

        Et bien tu as bien fait ! Tu écris divinement bien et c’est chouette de lire un texte plutôt que de regarder un dessin 🙂
        J’aime beaucoup aimé ton texte ! Alors comme ça, dans 10 ans c’est la 3e guerre mondiale … il faut qu je me prépare à ça alors 😛
        Non, vraiment, j’aime bien comme tu écris, on est directement pris dans l’histoire.

        J'aime

      • What's up in my happy days dit :

        oh merci c’est adorable !! ça me touche beaucoup surtout venant d’une grande artiste comme toi. J’ai galéré au début lol mais une fois que je suis partie rien ne m’arrête !! 😉 Encore merci pour ce commentaire tout mignon ❤ ❤

        J'aime

  1. Calomiel dit :

    Wow, j’étais totalement plongée dans ton récit, tu écris merveilleusement bien ! *o* Yiiiii ils sont pas très sympa les States pour détruire la France ahem. J’aime bien les petits clichés du futur (buildings partout, meubles futuristes, noms de robots…). J’aime j’aime j’aime ❤

    J'aime

  2. Mikachu dit :

    C’est le premier de tes articles que je lis et j’ai beaucoup aimé ! Je m’y suis vraiment crue, c’était vraiment chouette d’adapter le thème ainsi, bravo 🙂

    J'aime

Dis, tu me laisses un petit mot tout mignon ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s