10 règles fondamentales pour survivre pendant deux semaines avec sa belle-mère !

27654408-green-bay-wi--10-fevrier-lady-tremaine-mechante-belle-mere-de-cendrillon-de-cendrillon-au-spectacle-Bonjour mon bichon d’amour ! Aujourd’hui nous allons parler d’un sujet sensible : la belle-mère ! Par là j’entends la mère de ton (ou ta) conjoint(e) ! Assez méconnue des anthropologues, la belle-mère (de son nom latin : Chiantus dictatus !) est une espèce avec ses codes et son langage bien à elle ! Tout sauf en voie de disparition, la belle-mère est perfide ! Elle s’infiltre dans ton foyer, l’air de rien, et avant que tu aies eu le temps de comprendre, elle a tout régenté !

C’est pourquoi je vais te livrer 10 règles fondamentales pour survivre en pays hostile ! Imagine un peu la scène pour bien comprendre : Période de vacances scolaire (moment privilégié pour les attaques terreurs de la belle-mère), tes enfants sont donc là, à te faire chier à la maison, et la belle-mère décide de venir passer les deux semaines de vacances chez toi, pour profiter de tout le monde.

Ca y est ? Tu visualise le tableau ? Oui je te l’accorde « Guernica » à côté à l’air d’un joli moment champêtre MAIS grâce à mes 10 règles, tu vas t’en sortir. Alors commençons sans plus attendre.

 1- Connaître son ennemi

Pour résister il est important de connaître l’adversaire sur le bout des doigts (NON je ne te dis pas de la frapper ! C’est une expression !). Compte déjà sur ton mari pour t’aider car, à partir du moment où tu te mets en couple, tu entendras « ma mère ci / ma mère ça  » environ toute les deux phrases. Apparemment la belle-mère fait tout mieux que toi ! Soit, alors essaye de trouver un truc qu’elle ne fait pas et réussis le divinement bien (la fellation ne rentre pas dans ce genre de considération désolé ! ^^)

2- Oublier que tu es parents

Afin que les vacances se passent au mieux (c’est à dire sans engueulades) tu ferais mieux d’oublier que tu élèves des enfants. Si par malheur tu oses dire à tes enfants que « non on ne mange pas ses crottes de nez » ou « non on ne chie pas sur la table s’il te plait gremlin « , tu passeras au mieux pour un nazi au pire pour Satan himself ! Bah oui tu comprends, il faut les laisser vivre ces pauvres enfants ! (Non la belle-mère ne se remets jamais en question !). Tu as dit non pour un verre de Coca avant d’aller dormir ? Pas grave, ta belle-mère s’empressera de le servir. Tu essayes de faire apprendre le passé Simple à ton fils et il est buté et n’y arrive pas ? Pas grave la belle-mère s’empressera de lui donner les réponses. Ton fils a décidé qu’il n’aimait plus ni les tomates, ni les œufs, et tout ce que, précisément, tu as dans ton frigo ? Pas grave, la belle-mère lui fera uniquement ce qu’il aime : tartine de nutella et pâtes aux lardons ! (Inutile de te dire que quand ce n’est pas ton propre enfant mais uniquement celui de ton conjoint, ouvrir la bouche est déjà de trop 😉 )

Donc la meilleure façon de survivre c’est de relativiser et de te dire que 2 semaines ça passe vite.

3- Te dire qu’elle aussi est passée par la

 Oui elle aussi à (ou à eu) une belle-mère et tu espère secrètement qu’elle a souffert et tu compatis… un peu. Il faut comprendre que tu lui as « volé » la chair de sa chair. Son tout petit qui a grandi trop vite. Et si tu relativise, saches que toi aussi tu seras la belle-mère de quelqu’un un jour. Tu auras beau jurer que tu ne seras pas pareil, toi aussi tu te transformeras en « Chiantus dictatus » ! ^^

4- Te ménager des temps calmes

Pour la survie de tout le monde, il est primordial que tu te ménages quelques temps calmes, seul(e), dans la journée. Tu dois te lever à 5h du matin pour écrire un article tranquille ? Pas de problème (tu dormiras plus tard, là, il en va de ton bien-être psychologique !). Cinq minutes grappillées par ci par là feront l’affaire. Prétexte une constipation soudaine pour t’enfermer plus longtemps dans les toilettes par exemple. Passes 10 minutes de plus sous la douche (et avec un peu de chance, elle n’aura plus d’eau chaude après ! Hey hey malin 😉 )

5- Oublier que tu es chez toi

Tu ne retrouves pas ton plat à gâteaux ? Ni le tupperware Hello Kitty ? C’est normal, la belle-mère les a rangés ailleurs. Oui c’est vrai que l’organisation était merdique alors elle à tout réaménagé ! Tu te demandes ou est passé ton épluche-légumes ? C’était de la merde, elle l’a jeté ! Normal ! Mais t’en a racheté un autre qu’elle adore ! Ok au lieu de passer 30 secondes sur une patate, tu mets 15 minutes mais ce n’est pas grave ! RELATIVISE ! Tu as l’habitude de faire des patates à l’eau avec une sauce à la crème fraîche ? Mais non voyons ! Les patates tu les mets au four ! Il n’y a plus rien à manger dessus, c’est dégueulasse mais belle-maman est contente. Et la sauce ? Bah tu mets un yaourt 0% à la place de la crème voyons (et entre nous ta culotte de cheval sera contente ! )

Donc tu oublies que c’est ta maison pendant le temps des vacances, tu lui demandes la permission avant de faire quoi que ce soit et tout se passera peut être bien !

6- Aiguiser tes sens

Il faut être constamment en alerte. Entraîne ta vue, ton odorat, ton ouïe ! Ça te sera utile pour tout repérer plus vite. Il faut anticiper les situations de conflit ! Ta poêle n’est plus de prime jeunesse et colle un peu ? Tu anticipes le moment ou la belle-mère voudra s’en servir et tu le fais à sa place. Tu éviteras ainsi une remarque du genre « Mais comment veux-tu bien cuisiner si tu as des ustensiles de merde ? Vous êtes vraiment grave les jeunes, etc… » Bon de toute façon, tu ne seras jamais assez bien équipé mais au moins tu évites une remarque sur les 1000 quotidiennes alors à moins d’être maso, tu prends !

7- Sourire

Ca désarme toujours l’adversaire. Parce que si tu t’énerves ça n’arrangera pas les choses. Un conseil : souris en toute circonstance et quand tu sens que la coupe est pleine et que tu es sur le point de scalper le prochain que tu vois, vas dans ta chambre, fais une pile avec les oreillers et soit tu enfonces ta tronche dedans et tu hurles soit tu tapes dedans (pour ceux qui ont la chance d’avoir un punching-ball à disposition, je conseille de coller une photo de la dite belle-mère avant, c’est plus efficace ! )

11130177_10152699845461269_5645912775280914555_n

Et tu relativise en te disant que 2 semaines ça passe vite !

8- prendre des notes

Déjà pour te rappeler où la belle-doche à ranger tes affaires, puis pour savoir les plats que tu as fait pour ne pas les refaire la fois d’après au risque de t’entendre dire que tu fais toujours la même chose (oui oui même un an après ça marche !) ; ça peut servir à piquer une recette aussi (on ne sait jamais la belle-mère peut avoir quelques qualités aussi 😉 ) Bref ça t’aidera beaucoup !

9- Communiquer avec ton conjoint

Tu peux faire passer quelques messages, comme par exemple « Pourrais-tu dire à ta mère d’arrêter de me faire chier ou je la bute de me rabrouer sans cesse car ma patience m’abandonne lentement ? » ou bien « d’arrêter de piocher dans mon fond de teint (ça ne sert à rien de le planquer, n’oublies pas que tu n’es plus chez toi donc la belle-mère fouille dans tes tiroirs !) car je ne pourrais pas m’en racheter tout de suite et que de toute façon avec ou sans elle a toujours une tête de cul ! »

10- Te dire que finalement « 2 semaines ça passe vite » ou la méthode coué !

Si tu te répètes cette phrase tous les jours pendant un mois avant les vacances et environ 1000 fois par jour pendant les dites deux semaines, ça peut fonctionner ! Mais c’est vrai que ça passe quand même vite. Si vraiment ça ne marche pas, bah dis-toi qu’elle a payé pleins de courses, des sorties, des glaces, etc donc ça passe 😉

15103533-green-bay-wi--10-fevrier-la-belle-mere-de-cendrillon-moyenne-a-montrer-les-princesses-disney-au-cent


Voilà bichon tu es armé pour survivre en milieu hostile ! Ce texte est humoristique, merci de le comprendre comme tel. J’adore ma belle-mère surtout quand elle est chez elle ; loin ! mais comme toute cohabitation, parfois, il y quelques anicroches ! D’ailleurs ça m’a drôlement inspiré ! lol

Et toi, tu as des anecdotes à raconter avec ta belle-mère ??

A bientôt 😉

Publicités

12 réflexions sur “10 règles fondamentales pour survivre pendant deux semaines avec sa belle-mère !

Dis, tu me laisses un petit mot tout mignon ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s