Mon invité du jour : Monsieur Grrr

17594578-vintage-background-for-invitation-or-congratulation-avec-cadreMon bichon, ça faisait longtemps que je n’avais pas eu d’invité sur le blog ! Beaucoup de blogueuses féminines sont passées par là, mais pas beaucoup d’homme ! J’avais fait un test avec mon grand ami Monsieur Le Psy et je voulais réitérer l’expérience, parce qu’un peu de testostérone ne fait pas de mal !! 😉 C’est donc mon nouvel ami Monsieur Grrr qui s’y colle ! Mais qui est donc ce Mr Grrr ??

Amis depuis peu sur facebook, je n’ai pas pu résister à faire ma commère. J’ai donc été voir ses photos ! Oo Ho putain, c’est qu’il est beau le bougre ! Toute émoustillée, je me lançais à lui envoyer un message privé pour lui demander s’il voulait bien être mon invité ! Oo Ho putain il accepte et avec plaisir !!!! (ok raphie ! respire ! respire ! 😀 ). En fait je connaissais déjà le talent bloguesque de Mr Grrr car j’avais découvert son blog depuis quelques temps déjà (si Mr Le Psy dit que c’est lui, c’est faux hein ! J’ai écris le tout premier commentaire sur son blog ! et bim !) La preuve en image :

preuve mr grrr

Bref tout ça pour dire que je suis extrêmement honorée d’avoir la possibilité de vous présenter ce jeune blogueur de grand talent. Comme d’habitude je laisse carte blanche à mes invités pour le sujet de leur article 🙂 Alors je vous laisse découvrir son article, moi je file changer de culotte 😉


« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, j’ai l’immense privilège d’être convié à écrire un « article invité » chez ma copine blogueuse Raphie. Quel privilège ! Ne prenant pas la tâche à légère j’ai dû creuser mes méninges jusqu’à trouver une thématique digne de ce nom. Etant sur un blog féminin, à fort lectorat féminin je présume, j’ai cherché un sujet qui pourrait plaire à ces dames. Je ne crois pas m’être trompé dans mon choix. Bonne lecture, dans l’attente de découvrir vos commentaires passionnés 😉

Il y a 50 ans nos ainés ont ouvert la boite de Pandore. A aucun moment ils n’ont réellement dû mesurer la portée de leurs actes, les conséquences d’un tel choix. Nous sommes en juillet 1965. La société de consommation est loin de la démesure actuelle. Les magasins ne sont pas légions et les enseignes que nous connaissons actuellement n’existent pas. La France d’après guerre est paisible.

Mais, alors que le monde tournait rond, il fallut que le 13 juillet 1965 une folie fût commise. Ce jour fût celui de la libération de la compulsivité féminine. Les femmes venaient d’acquérir le droit sacré d’ouvrir un compte bancaire sans consentement marital.

Gagnant ainsi en indépendance, les femmes ont participé à l’essor d’un tout nouveau type de shopping : le lèche-vitrine ! La démesure allait gagner du terrain. En 50 années, la folie de la nouveauté, du sac à main pas cher, de la bonne affaire, des fringues, des promos, des soldes … ont littéralement révolutionné le commerce d’antan.

Pouvant se passer de leur mari, les femmes ont ainsi commencé à visiter de plus en plus régulièrement des boutiques. L’excuse était toute trouvée : « je ne vais rien acheter, juste voir les nouveautés ». Et elles ne pensaient pas si bien dire. Actuellement, des nouveautés, il y en a tout le temps. Les enseignes sont tellement nombreuses qu’on ne sait plus où donner de la tête. La mode a dû s’adapter à la consommation frénétique passant de 2 collections par an à trop de collection. Comme dirait mamie Jeannette : « y’a plus de saison mon bon m’sieur » ! Et elle ne pensait pas si bien dire.

De nos jours cette excuse perdure et, bien que n’ayant aucune intention d’achat, nos femmes reviennent souvent avec des jupes, tops, sacs à main (…) L’affaire était trop bonne, une promo exceptionnelle à -50% ! Les soldes flottantes n’ont fait qu’accentuer ce problème. Ne parlons pas des sites de vente en ligne dégriffés. Les bonnes affaires sont partout. Tout le temps. C’est devenu indécent.

Chez certaines, le lèche-vitrine est devenu une activité à plein temps, n’hésitant pas à dépenser sans compter. Certaines autres ont même « ouvert » des blogs spécialisés pour se venter devant la terre entière de leurs dernières emplettes donnant ainsi envie à d’autres acheteuses compulsives à compte en banque de dépenser pour des choses qu’elles ont déja en trop grand nombre. Vice ultime, certaines marques n’hésitent pas à « arroser » de fringues ces prescripteuses de tendance. On marche sur la tête !

Mais toute loi a également son revers. La loi du 13 juillet 1965 consolidée le 1er avril 2011 (la bonne blague) a également permis aux femmes de signer un contrat de travail sans le consentement de leur époux. Le législateur a usé de ruse car avoir un compte banque ne serait d’aucune utilité si aucun revenu n’y était versé. Ainsi donc les femmes ont pu travailler et dépenser à leur guise le fruit de leur labeur.

50 années après la face du monde a bien changé. Les conséquences ont été nombreuses et pas toujours très bonnes. On a vu l’apparition de Mango, Zara, Cache-Cache, Kookaï, Mellow Yellow mais aussi beaucoup de sous-marque et de collections horribles …

Trêve de plaisanteries et colibets à l’encontre des femmes courageuses qui se lèvent chaque matin pour gagner « leur croute » pour acheter « des croutes ». Cette loi montre que bien qu’ayant acquis le droit de vote en 1944, les femmes ont réellement gagné en liberté ce 13 juillet 1965. Car qu’est-ce qui permet plus de liberté que l’indépendance financière ?

Il aura encore fallu attendre la loi Veil en 1975 pour qu’elles gagnent un peu plus en liberté en prenant davantage possession de leur corps. En 2015 il reste encore beaucoup de chemin à accomplir. Mais rendez-vous compte, il y a 51 ans, aucune femme ne pouvait ouvrir un compte bancaire ou travailler sans l’accord de son mari. 51 ans ?!!! Ce n’est pas si vieux que ça mais j’ai tellement l’impression que c’est la pré-histoire ! Pas vous ? »

Alors bichon, qu’en as-tu pensé ?? Moi je suis d’accord avec Monsieur Grr. En 50 ans notre société a évolué et c’est tant mieux mais quand tu sais que chez les anglais cela fait plus de 100 ans que la femme à le droit de vote, tu te dis que la France est un merveilleux pays misogyne 🙂
N’hésites pas à laisser un commentaire pour crier à Monsieur Grr ton amour, lui envoyer ta photo ou ton 06 😉
Va vite dévorer son blog et t’abonner à ses réseaux sociaux ! Je te mets les liens ici alors tu n’as plus aucunes excuses :
et il est aussi sur Hellocton ; Dokuji ; etc…
Allez a bientôt bichon et encore merci Monsieur Grrr d’avoir joué le jeu 😉
Publicités

15 réflexions sur “Mon invité du jour : Monsieur Grrr

Dis, tu me laisses un petit mot tout mignon ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s