Raconte-moi l’histoire : l’interview !

20400569-retro-microphone-dans-l-ancien-studio-avec-le-signe-d-airLes bichons, le moment est solennel ! J’ai l’extrême honneur d’avoir eu la chance d’interviewer Marine du Blog Raconte-moi l’Histoire ! Je suis une grande fan de la demoiselle et de son humour décalé ! Auteur de deux livres également, Marine répond avec une grande simplicité et beaucoup de gentillesse à mes questions ! Alors sans plus attendre découvrons vite ce qu’elle nous confie !

  • Bonjour, peux-tu te présenter brièvement ?

Bonjour Raphie, je suis Marine Gasc, j’ai 25 ans, je vis dans le sud de la France (là où il fait beau et où on entend les cigales) et j’ai créé le blog racontemoilhistoire.com il y a maintenant plus de deux ans ! Aussi, je suis maintenant rédactrice freelance, je travaille avec des sites web mais aussi avec la presse papier, je suis chroniqueuse dans la revue Thinkovery.

WIN_20150618_130339

  • Je suis passionnée par l’Histoire depuis aussi longtemps que je m’en souvienne. Et toi, tu es aussi tombée dans la marmite quand tu étais petite ?

Non ! Pas du tout ! J’étais un peu nulle au collège, à peine la moyenne, pareil au lycée où j’ai eu 10 au bac… La révélation s’est faite à la fac, avec mes cours d’histoire du droit et suffisamment de recul pour apprécier la matière. Et un prof qui fumait le cigare en amphi.

  • Comment as-tu eu l’idée de Rmlh ?

Sur Twitter, je racontais sans cesse des petites anecdotes historiques sorties de mes cours ou des livres (il s’agissait principalement de Guy Breton : Histoire d’amour de l’histoire de France) ça plaisait beaucoup à mes followers, puis l’un d’entre eux, Laurent, m’a soumis l’idée de faire un blog. J’ai rigolé. Je lui ai dit que c’était n’importe quoi… Et puis… J’ai ouvert un blog. Racontemoilhistoire.com venait de naitre !

  • De l’idée à la réalisation, combien de temps s’est écoulé ?

Deux jours…

  • « Bite » ; « couille » ; « chatte » ok ! Moi ça me va ! ^^ Appelons un chat un chat. Mais pourquoi avoir choisi ce ton et est-ce que ça t’as déjà porté préjudice ?

Si j’ai pas accroché à l’Histoire pendant la majorité de ma scolarité, c’est parce que les cours étaient super ennuyeux. C’est pas un reproche fait aux profs, mais plutôt au système. On respecte le programme, la politesse et surtout les habitudes. Moi j’ai voulu écrire des articles différents, qui peuvent toucher tout le monde et surtout les réticents à l’histoire. Écrire crûment, bouleverser un peu les codes, c’est ma pédagogie à moi. Ça peut me porter préjudice auprès de certaines personnes, oui. Concrètement, je m’en fous !

  • Te souviens –tu de quoi parlais ton tout premier article ?

Un article sur le droit commercial et la banqueroute de Law… Pas franchement mon plus grand succès…

  • As-tu (ou as eu) un autre blog ?

Ado, j’ai eu des skyblogs où je parlais de mes amis, de mes amours et de la vie au lycée. Aucun intérêt historique !

  • As-tu peur, un jour, de manquer de sujet pour écrire ?

Je travaille sur une période d’environ 40 siècles, soit 4000 ans. Il y a tellement de choses à dire et de sujets intéressants que je manque de temps !

  • Comment ont réagi tes proches en prenant connaissance de ton blog ou de tes livres ? Leurs as-tu dit tout de suite ou pas ? Est-ce qu’ils aiment ?

J’ai gardé le blog secret pendant longtemps. Je le divulguais sur twitter, et c’était tout. Je n’avais pas  (ou peu) de connaissances IRL sur ce réseau à l’époque. Ensuite, j’ai ouvert une page Facebook, et petit à petit, j’ai revendiqué la maternité du blog et du projet. Tout le monde a très bien réagi. Initialement, ce n’était qu’un passe-temps, alors tout le monde s’en foutait. Quand j’ai voulu en faire mon job, ça a été un peu différent.

– C’est un vrai travail ça blogueuse ?

– Oui Mamie.

  • As-tu galéré pour écrire et publier ton premier livre ou pas du tout ?

Non, ça s’est fait très naturellement, j’ai récupéré certains articles du blog, j’en ai écrit d’autres, et puis l’équipe de Bibliocratie a toujours été de bons conseils avec moi !

  • Et alors ça fait quoi d’avoir son nom sur un bouquin ? 😀

Je peux faire la belle sur les internets, j’aime bien ! Et puis au moins ma grand-mère a enfin l’impression que j’ai un vrai travail.

WP_20150716_001

  • Est-ce qu’on te reconnaît dans la rue ?

Non. J’ai tendance à me cacher sur internet. Je fais parfois des apparitions pour prouver qu’il y a une vraie personne qui écrit des articles, mais c’est très rare. Et puis surtout, j’habite au fin fond des Corbières…

  • Ton activité ou ta notoriété ont-elles changé quelque chose chez toi ? As-tu perdu des contacts à cause de jalousie ou autre ?

Oula non ! Bien au contraire, j’ai été amenée à rencontrer des personnes géniales de la sphère culturelle et c’est vraiment chouette. Genre big up à Pauline de #PassionChateau, Louise et Agathe de Jebeurrematartine, Jo de Orion en Aeroplane, ou encore l’équipe de Gallica.

  • Pour la blogueuse que tu es, à quoi ressemble une journée type d’écriture ?

En ce moment, je me lève assez tot, vers 7h15, 7h30, je prends mon petit dej sur la terrasse en lisant mes mails ou les commentaires du blog. Je regarde mes stats. Vers 8h, je balance des liens sur Facebook et Twitter puis le vrai boulot commence. Je récupère toutes les sources que j’ai trouvé la veille, ou un mois avant, je suis pas toujours organisée, je les relis, je fais un plan détaillé de l’article. Puis j’écris. Ensuite, je vérifie si tout ce que j’ai écrit colle avec mes sources. Je travaille toujours sans support pour être libre dans mon style d’écriture. Si oui, tant mieux, je peux aller boire un thé. Si non, je corrige, je retravaille mes phrases.

Et puis à midi, c’est l’heure de la pause parce qu’il fait trop chaud sur la terrasse (on a une vie compliquée dans le sud). Alors je mange, je vais à la plage, et puis sur les coups de 17 ou 18h, je recommence à travailler, jusqu’à 20h. Je fais souvent le travail de mise en page, je cherche les illustrations, les liens utiles à partager.

Le plus gros du travail se fait avant midi, j’ai un cerveau matinal.

L’hiver c’est différent, je me lève plus tard, je fais pas forcément une longue pause l’après-midi. Et puis je fais la sieste devant Kaamelott.

Le vrai avantage de mon travail, c’est de pouvoir adapter mes horaires de travail à ma vie. Et pas le contraire.

  • As-tu un conseil pour quelqu’un qui veux se lancer dans l’écriture ou qui veux être publié ?

Euh. Bin. Faut écrire. Et pour être publié, faut pas attendre après les maisons d’édition traditionnelle, il existe maintenant des plate-formes alternatives, comme Bibliocratie, avec qui je travaille depuis plus d’un an !

  • Des projets ?

Le tome 3 de Raconte-moi l’Histoire sortira en automne 2015, je suis en train d’écrire les dernières lignes. Cette fois-ci le livre sera illustré en couleur. Avec un illustrateur !

  • Et pour finir quel est (ou quels sont) ton (tes) chouchou (x) dans l’Histoire ? Un roi, un artiste ??

J’aime les inconnus, on attend rien d’eux et pourtant, ils font l’Histoire.


Et voilà tu sais tout, mon bichon ! Maintenant je t’invite très vivement à aller lire son blog et surtout à commander ses livres tout aussi passionnant ! Le lien pour y aller est juste là (et oui mes petits chats AUCUNE excuse 😉 )

RACONTE-MOI L’HISTOIRE

et pour commander les livres :

Ma librairie de droit

et bien sur facebook ; twitter ; toussa toussa quoi 😉

A bientôt et encore merci Marine 😉

Publicités

5 réflexions sur “Raconte-moi l’histoire : l’interview !

Dis, tu me laisses un petit mot tout mignon ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s