Liberté, liberté chérie #EtCharlieAlors ?!

img_0229 (1)Et voilà, nous sommes en 2016 ! 2015 à été balayée d’un revers de la main. Cette année toute pourrie qui a vu tant de gens mourir.

Pour ce nouvel événement avec Et, Alors ?! et le premier de 2016, nous avons décidé de rendre hommage aux victimes de Charlie Hebdo et de l’hyper Cacher à la suite des attentats du 7 au 9 Janvier 2015.

 Alors tous ensemble encore une fois, nous écrivons parfois en mémoire de ; ou pour pousser un coup de gueule ;  ou en guise de thérapie et que sais-je encore ?! On peut nous mettre à terre, nous retirer les feuilles et les stylos, nous arracher les yeux et la langue MAIS RIEN NI PERSONNE ne pourra nous retirer cette liberté de penser ! Alors mes amis, profitons de la chance que l’on a de pouvoir encore s’exprimer pour rendre un vibrant hommage à ceux qui ont perdu la liberté de vivre pour que nous puissions la garder ! #EtCharlieAlors ?!

 Je me rappelle bien de cette journée du 7 janvier. Une journée qui avait commencé comme beaucoup d’autres. Banale en somme. J’errais sur les réseaux sociaux, je planifiais un billet sur le blog. Puis soudain dans mon fil d’actualité facebook, un titre attira mon attention. J’ai mis BFM TV afin de vérifier cette information car je me méfie beaucoup d’internet ! Et là…. Stupeur ; horreur ; désarroi ; effroi ; peur ; déni ; colère ; dépit ; haine ; tristesse… autant de mots pour tant de maux ! Et ça a continué… l’hyper Casher… d’autres civils ! Envie de vomir.

Je suis restée prostrée 3 jours. Me zombifiant au rythme des nouvelles informations toujours plus dramatiques… Mon coeur s’emballa quand on m’apprit le 9 janvier qu’un de mes cousins de Paris se trouvait bloqué à 50 m de l’endroit où les frères-connards s’étaient retranchés ! Finalement  tout s’est bien passé pour lui. Tant de sentiments me martelaient l’esprit ! Je n’arrivais pas à me détacher de l’écran de télé !!

Et puis lorsque les 2  ont été abattus j’ai coupé la télé et tout ce qui me liait au monde extérieur et je me suis retrouvé dans le silence de mon appartement. Groggy, je suis restée assise sur mon canapé. Je suis allée me reprendre une douche comme pour me laver de ce monde de fous !

Peu à peu j’ai repris mes esprits et ma faculté de réfléchir. Le deuil et l’analyse ont pris la place de la stupeur et l’incompréhension. Internet à fait de même ! Les dessins toujours plus nombreux, les « Je suis Charlie » et la fameuse marche du 11 janvier. Inédite avec tous ses chefs d’états réunis. C’était beau de voir les français réunis. C’est tellement rare. Ça me fait penser aux familles qui se déchirent et qui se réunissent lors d’un enterrement.

Et puis une partie de l’humanité à reprit ses droits : jugeant, insultant; méprisant ; crachant sur ceux qui n’étaient pas d’accord ; sur ceux qui ont posté un article traitant d’un autre sujet ; sur ceux qui ne sont pas allés à Paris le 11 janvier ; sur ceux qui n’ont pas prévu ce qui allait se passer ; sur ceux qui n’ont pas pu empêcher le soleil de briller quand même ; pire encore : certains se sont réjouis de ces attaques ! J’ai vomi…et le cours de la vie à continuer….

Alors que reste-t-il de tout ça ? Je n’aimais pas particulièrement Charlie Hebdo. J’assume ! Je n’aime pas quand on provoque par plaisir. Ce n’est pas ma mentalité mais je respecte. Il faut de tout pour faire un monde. J’ai été très touchée par ces événements car des personnes ont perdu la vie. Ce policier abattu en pleine rue me hante encore. Mais je n’ai pas couru acheter le Charlie Hebdo qui a suivi. Je ne l’ai pas acheté avant et je ne l’achèterai pas après. Je ne suis pas allée à Paris car la foule me fait peur ! C’est le pire endroit du monde ! Elle est incontrôlable. J’ai fait ma minute de silence mais voilà, j’ai repris le cours de ma vie moi aussi.

Pour moi ça n’a été que du vent tout cet engouement républicain. En une fraction de seconde tout le monde est fier d’être français ? Permettez-moi de douter ! Et la liberté ? Parlons-en de la liberté ! Nous n’avons jamais été libres de dire et faire ce que l’on veut et nous ne le serons jamais ! Qu’on se le dise ! On veut nous le faire croire mais la réalité est tout autre ! Un exemple : Dieudonné ! Ce simple nom va peut-être faire bondir certains qui vont s’empresser de me dire que ça n’est pas comparable ! Et bien je suis désolée de vous le dire mais SI c’est tout à fait comparable et OUI en France nous ne sommes pas libres ! Pourquoi certains parce qu’ils dessinent ont le droit de dessiner ce qu’ils veulent au titre de la liberté d’expression et d’autres sous le drapeau de l’humour sont traîné devant les tribunaux et muselé, sali, insulté et cloué au pilori ? La liberté n’est pas un concept qui se sort quand ça nous arrange. C’est un droit !

Que les anciens qui se sont battus depuis 200 ans pour nous la garantir, cette liberté,  nous pardonnent.

Jeune fille à la tour

Mais c’est bien beau me direz-vous de dire tout ça mais où ça nous mène ? Nul part et j’en suis navrée ! Ceci est mon espace de liberté d’expression et EN AUCUN CAS je ne détiens la vérité ! J’exprime simplement un sentiment, certes désabusé et complètement subjectif. Mais quel combat mener ? Par où commencer ? Malheureusement je ne sais pas. Et l’année 2015 nous à montrer bien malheureusement que la liberté est un bien précieux mais extrêmement fragile et que rien n’est jamais acquis et qu’il faut constamment se battre pour ses droits !

Alors on pourrait en parler pendant des heures, mais pour finir ce billet je souhaiterais juste partager avec vous ce magnifique poème qui est un point final parfait.

Liberté

Paul Eluard

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté.

Paul Eluard

Poésie et vérité 1942 (recueil clandestin)
Au rendez-vous allemand (1945, Les Editions de Minuit)

 peace-1010292_960_720


Voilà ce que je souhaitais déjà dire l’année dernière mais il était peut-être trop tôt….

Cet article participe à l’événement inter-blogueur « ‪#‎EtCharlieAlors‬?! » proposé par le blog « Et, alors ?! » (https://etleblogalors.wordpress.com/ )
Le but est de rassembler un collectif d’écrivains et de dessinateurs autour d’une journée hommage aux victimes des attentats du 7 janvier 2015.

Voici la liste des blogueurs qui participent à cet événement, allez tous les voir, ils sont géniaux !

BV : https://cyberbv.wordpress.com/?p=1418&preview_id=1418&preview_nonce=db12a5703f&post_format=standard&preview=true

Natacha de Sept à la maison :http://7athome.com/2016/01/07/etcharliealors/

Airelle et son blablabla : http://airelleetsonblablabla.org/?p=1357

Djy de Mr Le Psy : https://monsieurlepsy.wordpress.com/…/…/07/et-charlie-alors/

L’observateur de la vie : https://lobservateurdelavie.wordpress.com/2016/01/07/charlie-un-an-apres/

CrazyProf : http://www.crazyprof.org/2016/01/etcharliealors.html

Mon Beau Manoir : http://monbeaumanoir.com/2016/01/07/et-charlie-alors/

Si vous aimez écrire, si vous désirez participer à un collectif, MEME si vous n’avez PAS de blog (oui, oui, c’est possible !), vous pouvez nous rejoindre. Le prochain événement sera dévoilé très bientôt ! Pour se tenir au courant suivez le blog http://etleblogalors.wordpress.com/ ou rendez-vous sur la page facebook :https://www.facebook.com/etalors.evenements.interblogueurs/… (plus d’infos sur ce dernier dans les prochaines semaines !)

Publicités

8 réflexions sur “Liberté, liberté chérie #EtCharlieAlors ?!

  1. Ava dit :

    Tu as raison de le dire que tu n’aimais pas particulièrement Charlie Hebdo. Je suis d’accord avec toi ils avaient provoqué des gens qui sont de toute façon incontrôlables,et qui se font une gloire de se faire tuer soit disant en « héros ». J’ai aussi pensé beaucoup à ce beau poème d’Eluard. J’ai vu récemment que la veuve du garde du corps portait plainte car elle considère que son mari avait été « sacrifié », qu’il n’y avait pas assez de protections. Je me demande d’ailleurs qui payait ce garde du corps :l’Etat ? Je me souviens aussi que j’avais un rendez-vous, mais je toussais comme une folle, je l’ai annulé ce vendredi 9 janvier pour suivre en direct comme bien d’autres l’assaut et la fin de ces terroristes !

    Aimé par 1 personne

    • What's up in my happy days dit :

      Oui c’est vrai que je ne les appréciais pas mais les tolérais toutefois. Car chacun est libre. Mais c’est vrai que faire entendre raison à des gens qui, pour se faire sauter au nom de dieu n’en n’ont aucune, est un dès grand défi du siècle 😕 triste souvenir en tout cas…. Merci de ton commentaire 😊

      J'aime

Dis, tu me laisses un petit mot tout mignon ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s