Toc, toc ? Bonjour c’est la dépression !

mourning-360500_960_720-Toc, Toc ?

– Qui est là ?

-Bonjour jeune fille, c’est la dépression !

-Mais je ne t’ai pas invité ! Dégage !

-Enfin voyons Raphie ! Tu sais bien que je n’ai pas besoin d’invitation ! J’arrive sans prévenir c’est beaucoup plus marrant ! Oui je sais je suis une connasse !

– Mais… Mais… Pourquoi moi ? Ce n’est pas le moment !  J’ai autre chose à foutre que de m’occuper de toi en plus ! Alors hop ! Du balai et bonjour chez vous !

– Mais Raphie soit réaliste ! Tu as tout ce qu’il faut pour que je m’installe un moment chez toi !

– J’ai tout ce qu’il faut aussi pour te foutre dehors ! Je suis plus forte que tu ne le crois !

– Ce n’est pas une question de force et de mental ! Tu le sais bien ! Je suis un parasite qui s’installe sans que tu t’y attendes ! Même si tu me combats de toutes tes forces, je suis résistante et je m’accroche !

– Bon bah ne reste pas sur le pas de la porte. Assieds-toi ! On va prendre un café et discuter un peu voir ce que je peux faire pour te convaincre de me laisser tranquille !

 -Te voilà enfin raisonnable ! Alors de quoi veux-tu discuter Raphie ! J’ai tout mon temps !

– Qu’est-ce qui te fais dire que j’ai tout ce qu’il faut pour que tu t’accroches à moi ? Franchement je ne vois pas !

– C’est encore mieux que je pensais ! Tu es en plein déni ! C’est merveilleux ! Ahh je sens que je vais me plaire ici ! Surtout que je vais en avoir pour un moment !

– Déni de quoi ? Tu es tout sauf la bienvenue et tu commences légèrement à me gonfler ! Alors on met cartes sur table, on crève l’abcès et tu te taille ! Et je ne veux plus jamais te revoir ! C’est clair ?

– Alors là ce n’est pas toi qui décides ma poupée ! Ok mettons cartes sur table mais ça ne changera rien ! Lorsque j’arrive je ne repars pas en un éclair ! C’est plus compliqué que ça !

– C’est ce qu’on verra ! Tu ne me connais pas !

– Alors tout d’abord ce qui est génial pour moi c’est que tu es au chômage ! Et malgré tes recherches, personne ne te réponds ! On ne voit pas tout ton potentiel. Tu te vois déjà condamné à faire un travail que tu n’aimes pas pour subvenir à tes besoins. C’est un terreau des plus fertiles pour moi. Tu commences à douter de tes capacités, de ton savoir-faire !

– Mais pas du tout ! Alors oui certes ce n’est pas évident mais je garde espoir. Et je continue de croire en ma bonne étoile !

self-portrait-532021_960_720

– Ah déni quand tu nous tiens ! Bref, tu vois les jours qui défilent et le néant qui suit. Tu te rabaisses. Tu n’en dors plus la nuit ! Moi au contraire ça ne me gêne pas le moins du monde ! On pourra discuter comme ça ! Parce que tu le sais bien, je n’offre aucun répit ! Quand je m’attache à quelqu’un c’est jour et nuit que je travaille !

– Merveilleux ça dis donc ! On dirait une mauvaise pub pour dame nature ! Tu es pathétique ! Bref enchaînons, j’ai pas que ça à faire ! Alors ok le boulot c’est pas la joie mais j’ai encore du temps ! Et tu sais très bien que faire un boulot qu’on aime est maintenant un luxe ! Et puis rien n’est figé ! Rien ne m’empêche de faire un boulot que j’aime moins dans l’attente de trouver un emploi dans ma branche non ? Et bim tu ne l’avais pas vu venir celle-là !

–  Ok tu marques un point. Mais ça ne me fera pas partir pour autant ! Et j’en arrive au deuxième sujet ! Comment vis-tu tes derniers moments avec ton utérus ? L’annonce des résultats et de la sentence ne t’effraie pas ?

– Alors d’abord on ne sait toujours pas si ce sont les derniers moments avec. Certes les premières constations ne sont pas bonnes du tout mais ce n’est pas encore écrit que je vais devoir me faire retirer l’utérus ! Certes la maladie a progressé mais je n’ai pas encore les résultats définitifs alors ça ne sert à rien de paniquer !

– Ouais mais quand même, il y a le risque ! Et tu imagines si c’est le cas ! C’est irréversible ! Adieu les rêves de maternité ! Ohh c’est palpitant ! Je sens qu’on va être bien toutes les deux !

– Je suis d’accord avec toi sur ce point, c’est irréversible MAIS 1) on ne sait pas encore exactement quelle opération je vais avoir et 2) Tu n’oublierais pas un peu qu’il y a déjà un petit bonhomme qui existe ? Tiens d’ailleurs pour la première fois il m’a souhaité la fête des mères ! Pour la première fois il m’a dit que j’étais comme une deuxième maman pour lui et qu’il m’aimait ! Ça m’a énormément émue et ça m’a fait tellement plaisir. Alors oui il n’est pas de mon sang mais je lui apporte déjà beaucoup. Comme une maman le ferait. Et qui me dis que si je garde mon utérus je pourrais avoir un enfant ? Qui me dit qu’il n’y aura pas d’autres drames ? Alors à quoi sert de courir après le vent quand, juste en ouvrant les yeux, tu as déjà du bonheur à portée de main ?

– Hum ! Effectivement tu as évoluée depuis la dernière fois qu’on a parlé ! Tu te souviens tu avais même écrit un article à ce sujet ! Tu ne peux pas avoir autant changé de point de vue !!

– Oui je m’en rappelle ! Et si j’ai évolué : cela s’appelle de la maturité ! Mon coeur et mon esprit ne sont pas toujours d’accord mais je suis en paix sur ce sujet grâce au soutien de mon mari. On communique énormément et sans lui la vie serait bien plus dure.

– Oh un combat intérieur !!! J’adore ! Ca ne te dérange pas si je prends du pop-corn et que je t’observe te torturer ? C’est plus fort que moi c’est les moments que je préfère ! Et sinon ton inspiration digne d’un bulot mort on en parle ?

notebook-1194456_960_720

– C’est vrai que ça me chagrine. Mes lecteurs attendent. Mes amis sur skype s’inquiètent. Mes amis dans la vie se posent des questions. Mais contrairement à toi ils me laissent tranquille !

– Tranquille certes mais tu n’as pas peur qu’ils se lassent et t’oublient ?

– Non car quand je reviendrais je sais qu’ils seront là et qu’ils se réjouiront avec moi.

– #licorne ; #bisounours ; #jeviedansunrêve

-Pourquoi es-tu si méchante ? Pourquoi refuses-tu de voir la réalité ? Alors avec toi on ne peut pas avoir un coup de mou ? On est forcément en dépression ? C’est du délire !

– Mais ouvre les yeux ma pauvre enfant ! Tu n’arrives pas à te bouger ! Tu n’arrives pas à te motiver ! Tu passes des journées entières sur le canapé à ruminer ! Tu te coupes socialement ! Tu n’as plus d’envies ! Tu as souvent envie de pleurer ! Qu’est-ce qu’il te faut de plus ?

– Bon alors maintenant ça suffit ! J’en ai marre ! Cette discussion tourne en rond ! OUI je dois avouer que je suis au creux de la vague ! Oui je n’ai envie de rien ! Mais je ne me force jamais à sourire ! Je suis bien entourée ! et c’est ça qui te chiffonne espèce de salope de dépression ! Car tu aimerais bien t’installer pour de bon. Tu sais très bien qu’on peut mettre des mois voire des années pour te virer. Mais ce n’est pas envisageable dans mon cas ! J’ai des moments de joie intense, je ne suis pas du tout coupé socialement comme tu le prétends car je vois mes amis régulièrement. Oui j’ai eu un passage à vide niveau inspiration ! Je le sais tout ça ! J’en suis consciente ! Mais ce que tu ignores petite merde, c’est que j’ai le plus précieux bien du monde ! La chose qui fait que tu ne pourras jamais te lier à moi et qui me sortira toujours de tes griffes : l’amour ! L’amour et le soutien de mon mari ;  l’amour de mes proches ; l’amour d’un petit garçon pour qui je compte énormément ; l’amour de mes amis ! et bien plus encore : j’ai l’amour de la vie ! Alors peu importe les épreuves qu’elle m’envoie ! Au final je suis heureuse dans ma vie ! Je règle au fur et à mesure les détails : le boulot : oui ça arrivera ! Je ne me fais pas de souci ; mon utérus? S’il doit dégager ça veut dire que je serais guérie ! Mon inspiration ? J’ai déjà commencé quelques articles, ça veut dire que ça revient ! Tu vois ma grande il ne te reste plus qu’à dégager en vitesse, tu n’as pas ta place ici !

-Franchement tu n’es pas drôle ! On se serait bien marré toutes les deux ! Je m’en vais donc chercher une autre victime et je crois que dans tes amis, il y a du potentiel !

-Tu t’approches de mes potes et je te bute !

-Ok ok ! Détends-toi, je vais aller dans une autre ville ! Il y a tellement de quoi faire partout !! Ahh moi je ne connais pas la crise ! Sur ce bon vent mais n’oublie pas que je ne suis jamais loin et que je peux débarquer à tout moment !

– Ouai c’est ça casse-toi ! N’oublie pas toi non plus, que moi vivante, jamais tu ne seras à même de t’installer ici !


Alors voilà mes amis, j’ai voulu décrire de manière « originale » le petit combat que j’ai mené et qui me tiraille toujours un peu. D’avoir écrit m’a fait du bien et je sens que je suis de nouveau sur la pente ascendante. Je vous demande encore un tout petit peu de patience. J’attends mes derniers résultats d’analyse et une fois que je connaîtrais le sort de mon utérus j’aurais l’esprit plus libre pour reprendre ma vie en main ! Je le vis bien, je le disais je suis en paix avec tout ça !

Merci en tout cas d’être toujours là malgré mon silence, les visites sont régulières sur le blog et c’est tellement bon ! Merci à tous pour votre compréhension. Et à très bientôt !

Raphie ❤

Publicités

14 réflexions sur “Toc, toc ? Bonjour c’est la dépression !

  1. N'ouss dit :

    Hello Hello !
    Livraison de pot de peinture ! J’ai un stock de pots rose, je t’en fais cadeau ! J’ai mis ma salopette on va peindre la vie en rose, cette couleur à un effet kryptonite sur la dépression ! MOUAHAHAHA !!!!

    Bon, j’en ai déjà tout plein les mains… Oups ! ❤ ❤ ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Myriam Durocher dit :

    Je m’y connais en dépression et elle fais des ravages mais elle fais aussi de nous des personnes meilleurs , je vous invite à lire mon partage sur la dépression et prenez soin de vous car la vie est belle :))

    J'aime

Dis, tu me laisses un petit mot tout mignon ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s