Mea Culpa…

Coucou les bichons,

Oui encore un article d’explication. Je me dis que je vous dois bien ça, à vous, mes lecteurs. Alors c’est parti : je relève la tête, je mets mes écouteurs, appuie sur On et laisse les notes de musique imprégner mon cerveau ; je fais craquer mes doigts et les pose sur le clavier. La magie opère. Ils commencent à taper sur les lettres, d’abord un peu hésitant puis de plus en plus vite. Tel un drogué qui n’a pas eu sa dose depuis un moment, mes mains étaient en manque.  

Les deux mois écoulés ont été tels des montagnes russes. Mon cerveau se trouvant précisément dans le wagon déboulant à toute vitesse et impossible à arrêter. Lorsque les coups de minuit ont retenti le 1er Janvier je m’étais fait une promesse : 2017 serait mon année ! Coûte que coûte ! Manifestement j’ai fait un faux départ !! J’ai mis du temps à réagir et à comprendre que se laisser porter par le courant n’était pas une solution. J’ai commencé à nager, puis à ramer…. J’ai fait du surplace un moment : j’ai même cru que je reculais pendant un temps. Et puis un jour je me suis croisée dans le miroir et j’ai dit « Bonjour Madame ! » : je ne m’étais pas reconnue ! La personne que je voyais en face de moi avait des cernes, le regard éteint, des nœuds dans les cheveux et aucun style ! Merde, je me suis fait flipper. J’ai pleuré. Beaucoup. De tristesse, de honte, de colère. Où était la battante, l’optimiste, la boute-en-train ?

J’ai essayé de gratter un peu cette façade et en allant chercher bien au fond de moi, je l’ai vu la Raphie d’avant.  Roulée en boule sous un plaid en pilou, elle hibernait cette connasse ! Je me suis approchée sans bruit et lui ai mis un gros coup de pieds dans les côtes ! Elle le méritait bien ! A peu de chose près voici ce qu’on s’est dit :

Mais t’es malade ! Pourquoi tu me frappes comme ça ?
– Tu m’as abandonnée sale traîtresse ! Tu me laisse dériver sans intervenir. Là où justement j’aurais eu besoin de toi pour sortir la tête de l’eau ! Mais non Madame préfères se la couler douce et pioncer.
Tu n’étais pas prête à discuter voilà tout. Je ne pouvais pas en placer une !
-Tu n’avais qu’à parler plus fort voilà tout. Ce n’est pas compliqué ! Quand on veut on peut ! Tu ne veux pas vraiment que je m’en sorte c’est ça ?
C’est pire que ce que je pensais ! Tu as revu la dépression, avoue ?
-Elle est venu me rendre visite un peu oui, au moins elle ne m’a pas laissé sans nouvelles, elle !
Et merde et en plus elle a réussi à te convaincre que ses amies mauvaise foi et VDM serait toujours là pour toi ! J’ai du pain sur la planche, j’ai dormi trop longtemps !
-N’importe quoi ! Oui mauvaise foi m’a parlé mais je n’aime pas trop ses manières. Non mais au moins dépression m’a écouté ! Je lui ai dit à quelle point je me sentais nulle et sans intérêt. Incapable de rebondir, de trouver un taf, d’écrire, d’être une femme normale. Elle m’a entendu et comprise. [Note de l’auteur : je vous passe les détails de tout un tas de trucs larmoyants donc chiants !]
Ah ok, elle t’a sorti le grand jeu… Bon alors écoute moi très attentivement maintenant ! Ca suffit les conneries ! Je vais reprendre les choses en main ! D’abord écoute cette chanson !

Tu as compris le message ?
-Snif… Je crois oui !
Tu n’es pas Wonder Woman alors arrêtes de te mettre la pression et de te justifier pour tout dès que tu as un coup de mou. Tu es juste une humaine et personne pas même dépression ne doit te jeter la pierre ! Tu as été forte si longtemps sans jamais faiblir alors c’est normal de craquer ! Le plus important  est de remonter la pente ! Alors maintenant haut les coeurs et en selle !
– Mais c’est dur…
Ah oui je ne dirais pas le contraire mais toutes les deux on va y arriver ! L’important est de le vouloir après le reste viendra tout seul. Regarde les choses sous un autre angle maintenant. Tu viens de trouver un travail que tu adores. Certes en intérim pour le moment mais l’espoir est permis alors garde foi en toi et donnes toi les moyens de relever la tête.
-Oui je comprends mais regarde dès qu’un bon truc arrive une merde arrive aussi.
Life is life, lalalala, attends et sois à l’affût. Accroche-toi et chasse les nuages.
-Super ! Ce que tu peux être niaise parfois ! Tu es insupportable !
Il faut un peu de tout. Tout n’est pas faux dans ce que tu dis, tu as les pieds sur terre et bien ancrés dans les réalités… trop sans doute… mais il ne faut pas te regarder le nombril sans arrêt. Alors fais-moi confiance un peu et donne-moi la main
– De toute façon je ne risque plus grand chose….

Et me voilà !
Je n’ai fait que ça : alterner entre joie intense, désillusion totale, petits bonheurs, grosse déception, etc. Et j’avoue bien humblement que là j’ai du mal à rester positive mais j’ai décidé de me forcer à reprendre un peu du poil de la bête. Je vais arrêter de me mettre aussi la pression pour tout et n’importe quoi. Je vais essayer de faire de mon mieux c’est tout. Je sais ce que je vaux et c’est le principal. Alors je vais faire des plannings et m’organiser : surfer sur la vague de joie quand elle se présente et arrêter de culpabiliser dès qu’un nuage apparaît. Ecrire à mon rythme mais écrire régulièrement ; et surtout SURTOUT reprendre espoir et confiance en moi.

Le pire dans tout ça c’est que j’ai des amis en dépression et je n’ai pas l’impression d’être dans le même cas. C’est assez bizarre comme sensation. Enfin bref, me revoilà de nouveau. Je vais prendre le meilleur de toutes les situations et ranger un peu les choses négatives. Arrêter de  trop m’écouter car c’est toujours plus facile de se convaincre que tout va mal. En relativisant, l’on se rend compte que beaucoup vivent largement pire.

En fait il n’y a pas beaucoup d’explications  : beaucoup de choses sont privées et je ne souhaite pas m’étaler dessus. Je vous remercie néanmoins de votre patience et vous propose de reprendre là où on s’était arrêté :

Il est minuit : BONNE ANNÉE ! ^^ Cette année sera mon année ! Coûte que coûte ! 😉

A très vite,

Raphie ❤

 

Publicités

10 réflexions sur “Mea Culpa…

Dis, tu me laisses un petit mot tout mignon ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s